10 œuvres de street art incontournables

Articles d'art

Art Général / Articles d'art 24 Views

Fan de street art ? Graphique, humoristique, poétique ou politique, cet art né dans les rues de Philadelphie dans les années 1960 a conquis le monde entier en quelques décennies. Encore et toujours subversif, il s’invite même dans les galeries, et s’est décidément ancré sur le marché de l’art contemporain. Voici 10 œuvres détonantes et incontournables des plus grands street artistes !

1. Banksy : Le manifestant aux fleurs – Jérusalem

Bansky-Flower-Brick-Thrower.

Banksy à Jérusalem

L’Anglais Banksy est sans doute le street artiste le plus connu au monde, depuis le début des années 2000. En 2003, il réalise le pochoir « Le manifestant aux fleurs » sur un mur de Jérusalem, faisant ainsi passer un message de paix. Les œuvres de Banksy sont souvent humoristiques, antimilitaristes et antisystème. Le vrai nom de Banksy demeure toujours un mystère, et il est connu pour être un artiste surprenant et plein de mystères.

2. Thoma Vuille : M. Chat – Paris

M.Chat en décembre 2004 sur le parvis du Centre Pompidou
M.Chat en décembre 2004 sur le parvis du Centre Pompidou

Depuis la fin des années 90, des chats jaunes aux larges sourires ont fleuri sur les murs de toute la France. On doit ce personnage, M.Chat, à Thoma Vuille, un artiste urbain franco-suisse qui a essuyé de nombreux déboires avec la justice à cause de ses œuvres. En 2004, le chat jaune s’était même invité en très grand format sur le parvis du Centre Pompidou !

3. Jef Aerosol : Chuuuttt !!! – Paris

lv_90e9c7481775f11179dab05e50af4d226fda4fa6

Chuuuttt !!! de Jef Aerosol à Paris

Cet immense pochoir de 350 m2 fut réalisé par le français Jef Aerosol en 2011. Il est situé à Paris, à proximité du Centre Pompidou, face à la fontaine Tinguely. Cette œuvre autoportrait est une invitation au calme, au silence, une proposition de pause au cœur du bruit urbain.,. mais aussi au respect de la création artistique, en lien avec le Centre Pompidou.

4. Smates : Diving dog – Mechelen (Belgique)

Chien-Sous-Marin-Géant-en-Belgique-par-Smates-1

Diving Dog de Smates en Belgique

Bart Smeets, alias Smates, est un artiste belge qui a réalisé en 2014 une grande fresque à la bombe d’un chien plongeant sous l’eau. Inspirée de photographies réelles, elle se trouve à Mechelen en Belgique et propose une pause rafraichissante…

5. Jérôme Mesnager : L’homme en blanc – Paris

blog-dianahr-jerome-mesnager-hotel-gutenberg

Hommes en blanc à Paris

Si vous vivez à Paris, vous avez sans doute déjà croisé les « Hommes en blanc » de Jérôme Mesnager. Créés en 1983, ils symbolisent la paix et se sont répandus à travers le monde entier. « Je fais des tableaux et la toile, c’est le monde. » a notamment dit cet artiste qui souhaite avant tout un art accessible à tous.

6. Invader : Space Invader – Paris

9662542lpw-9662668-article-space-invader-invader-graff-paris-jpg_4469427_1250x625

Space Invader à Paris

Plus difficiles à repérer que les silhouettes de Jérôme Mesnager, les mosaïques urbaines de l’artiste Invader demandent bien souvent de lever la tête. Il appose sur les murs des icônes de jeux vidéo ou de dessins animés. Son premier « Space Invader » a été posé près de la place de la Bastille en 1996 ; depuis, l’artiste en a installé aux quatre coins du monde. Invader se définit lui-même comme un hacker de l’espace public.

7. Shepard Fairey : Obey – Berlin

Obey à Berlin

Obey à Berlin

L’américain Shepard Fairey est un grand nom de l’art urbain. A partir de l’œuvre « Obey », placardée sous forme d’affiches et d’autocollants, il a lancé un mouvement street art intitulé « Obey Giant ». Sérigraphiste et illustrateur, il est devenu internationalement connu en 2008 pour avoir réalisé la célèbre affiche « Hope » pour Barack Obama lors des élections présidentielles américaines.

8. Miss. Tic – Paris

« Il y a de la rage dans l’ère » de Miss. Tic à Paris

Il est difficile de choisir une seule œuvre de l’artiste Miss. Tic. Ses pochoirs poétiques et pleins d’esprit sont visibles tout particulièrement sur les murs du 13e arrondissement de Paris. Artiste féministe et engagée, ses œuvres représentent des femmes accompagnées de « slogans » détournés.

9. David Walker – Londres

Batemans Row, Londres, 2010, David Walker

Batemans Row, Londres, 2010, David Walker

David Walker est un artiste urbain spécialisé dans le portrait, principalement de femmes, uniquement à la bombe aérosol. Dans un style très coloré, ce Berlinois propose d’admirer les visages et les expressions de ses personnages mystérieux le temps d’une promenade urbaine.

10. Keith Haring : We the youth – Philadelphie

Keith Haring, Fresque We Are The Youth (Philadelphie, 1987) / By Rgs25 (Own work) [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Keith Haring, Fresque We The Youth (Philadelphie, 1987) / By Rgs25 (Own work) [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

L’artiste militant Keith Haring (mort bien trop tôt en 1990) a marqué le monde du Pop Art et du street Art. C’est en effet un des premiers artistes à réaliser des fresques murales. Reconnaissable entre mille grâce à son style unique, il réalise « We the youth » en 1987 à Philadelphie. Il s’agit aujourd’hui de la seule œuvre murale de Keith Harring demeurée intacte sur son site d’origine.

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !



Comments