La Minute Arty • Amedeo Modigliani

Articles d'art

Art Général / Articles d'art 59 Views

Qu’elle fut brève, la vie d’Amedeo Modigliani… et pourtant. De cet artiste possiblement maudit sont nées des œuvres tout à fait uniques ; des portraits de femmes singuliers, des nus audacieux, des sculptures aussi, fruits d’une imagination sans borne en dépit d’une santé fragile. Une vie mouvementée que cet artiste né en 1884 à Livourne en Toscane a achevée à Paris, lieu de ses émois et de ses riches productions artistiques. Retenez l’essentiel de Modigliani dans la Minute Arty !

Amedeo Modigliani est…

Amedeo-modigliani-nice-1918…d’abord sculpteur

Avant d’embrasser une carrière de peintre, Modigliani se passionne en premier lieu pour la sculpture. Sur les conseils de son ami Constantin Brâncuși, il installe son atelier à la Cité Falguière de Montparnasse. C’est en effet à Paris que l’artiste évolue artistiquement et expose ses œuvres.

Si la sculpture sur pierre est le véritable cœur battant de son Art, Modigliani reste un homme fragile. Frappé par une attaque de typhoïde dès l’âge de 14 ans puis une pleurésie à 16 ans, il supporte difficilement les poussières émises en sculptant. Ainsi à partir de 1914, il se consacre exclusivement à la peinture pour préserver sa santé déjà très affaiblie.

…l’auteur de portraits énigmatiques

Bien que l’existence de Modigliani fut brève, les portraits dépeints par l’artiste ont encore le vent en poupe et continuent de fasciner. Ces visages de femmes qui ont fait sa renommée – en plus de ses nus – sont pour le moins intrigants. On connaît surtout les portraits de ses compagnes Béatrice Hastings et Jeanne Hébuterne dont les visages sont assez peu ressemblants.

La touche de Modigliani est là bien reconnaissable : visages oblongs, yeux en amande et poses figées, comme des masques apposés sur des visages, les allongeant pour en faire des figures presque primitives. Sa mère avait-elle vu juste ? Eugénie Garsin, qui tenait un journal, écrit au sujet de son fils en 1895 : « Ses manières sont celles d’un enfant gâté qui ne manque pas d’intelligence. Nous verrons plus tard ce qu’il y a dans cette chrysalide, peut-être un artiste ? »

…interpellé pour des nus « outrageux »

Les nus de Modigliani font évidemment partie des incontournables du répertoire de l’artiste. Mais les réactions face à ces peintures ne sont pas celles espérées. En 1917, Modigliani confie la charge de ses affaires à Leopold Zborowski, lequel propose à la marchande de tableaux Berthe Weill d’organiser une exposition dans sa galerie à Paris. Une véritable aubaine pour Modigliani dont les toiles vont pouvoir être admirées et pourquoi pas vendues.

Mais tout ne se passe pas comme prévu. Le vernissage connaît une interruption brutale par la police qui voit, parmi les 32 œuvres exposées, des nus visiblement outrageux. La raison ? « Ces nus, ils ont des poils ! » Tels seraient les propos rapportés par le commissaire de police à la galeriste. Les toiles concernées sont donc décrochées mais l’exposition reprend malgré tout son cours. Seulement le scandale est tel, que Modigliani n’a vendu aucun tableau.

Modigliani_Picasso_and_André_Salmon

Modigliani, Picasso et André Salmon en face du Café de la Rotonde, Paris – by Amedeo Modigliani (1884–1920) / [Public domain], via Wikimedia Commons

Un jour il a dit

D’un oeil, observer le monde extérieur, de l’autre regarder au fond de soi-même.

Le saviez-vous ?

Modigliani est connu pour avoir eu une personnalité assez équivoque. L’artiste d’origine italienne avait effectivement deux tempéraments assez marqués. Il était charismatique, séducteur et attentionné quand il était sobre. En revanche, ses penchants pour la drogue et l’alcool le rendaient violent et assez tyrannique. Était-ce pour annihiler ses douleurs ?

Modigliani s’est éteint en 1920 des suites d’une méningite tuberculeuse. Deux jours après, Jeanne Hébuterne, sa femme, alors enceinte de leur second enfant et sur le point d’accoucher, mettait tragiquement fin à ses jours en se jetant par la fenêtre du cinquième étage de leur appartement… Une fin de vie tragique qui a permis de mettre en lumière toute la misère dans laquelle vivait l’artiste. En dépit de son triste sort, Modigliani trône parmi les figures de légende et rejoint les grands peintres de la femme du XXe siècle. Aujourd’hui, il est d’ailleurs l’un des artistes les plus cotés sur le marché de l’Art !

Ses plus grandes œuvres

Portrait-de-Jeanne-Hebuterne-au-grand-chapeau-1917

Amedeo Modigliani, Portrait de Jeanne Hébuterne au grand chapeau (peinture, 1918) / [Domaine public], via Wikimedia Commons

Modigliani-Nu_couché

Amedeo Modigliani, Nu couché (huile sur toile, 1917) / [Domaine public], via Wikimedia Commons

Amedeo Modigliani, Portrait de Lunia Czechowska (peinture, 1919) / [Domaine public], via Wikimedia Commons

Amedeo_Modigliani_063

Amedeo Modigliani, Nu féminin (huile sur toile, 1918) / [Domaine public], via Wikimedia Commons

En écho sur KAZoART – Michel de Gouttes

Sur KAZoART, le nu inspire aussi grandement nos artistes. Michel de Gouttes s’illustre parfaitement dans l’exercice avec son œuvre Nu gris dans laquelle il présente un corps féminin allongé, entre détente et sensualité.

Nu gris (1)

Michel de Gouttes, Nu gris

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !


Comments