L’œuvre à la Loupe : « Rage, the Flower Thrower » de Banksy

Articles d'art

Art Général / Articles d'art 16 Views

« Rage, the Flower thrower » du célèbre artiste urbain anglais Banksy est sans doute son œuvre la plus connue. Ce chef d’œuvre devenu un grand classique du street-art, d’une efficace simplicité et d’une puissance inégalée, est aussi poétique que politique. Mais quelle est sa réelle signification ?

Un message de paix

Love Is In The Air (Flower throwner) de Banksy, 2003, Jérusalem

« Rage, the Flower thrower » de Banksy, 200, Jérusalem

L’oeuvre « Love is in the Air (Flower Thrower) » a été créée par Banksy en 2003 dans les rues de Jérusalem. Réalisée au pochoir, elle est typique de son œuvre aux relents ironiques, poétiques et politiques. L’artiste avait réalisé auparavant un projet intitulé « Santa’s Ghetto » sur le mur de Bethléem et près du camp d’Aida pour soutenir les Palestiniens. Banksy a raconté dans son livre « Wall & Piece (Guerre et Spray sorti en 2005) », qu’alors qu’il peignait sur le mur de séparation israélien, un habitant lui aurait dit : « Vous embellissez le mur », ce à quoi il a répondu  : « Merci, c’est gentil ». L’homme lui a alors répondu : « On ne veut pas que ce mur soit beau, on ne veut pas de ce mur, rentrez chez vous. »

3 détails à la loupe

#1 La cagoule

Love Is In The Air (Flower throwner) de Banksy, 2003, Jérusalem

« Rage, the Flower thrower » de Banksy, 2003, Jérusalem (détail)

On y voit un homme portant un foulard sur la bouche et une casquette pour dissimuler qui il est. Il cache son visage ce qui rappelle l’histoire de Banksy lui-même, qui tient à préserver à tout prix son anonymat comme beaucoup de graffeurs. L’identité de ce Britannique a fait coulé beaucoup d’encre. On le sait proche de la scène musicale de Bristol mais la rumeur voulant qu’il soit un membre de Massive Attack est restée au rang de rumeur. Le mystère qui l’entoure participe du culte qu’on lui voue.

#2 Le bouquet de fleurs

Love Is In The Air (Flower throwner) de Banksy, 2003, Jérusalem

« Rage, the Flower thrower » de Banksy, 2003, Jérusalem (détail)

L’homme jette un bouquet de fleurs alors que la position de son corps qui s’élance ressemble à celle d’un homme jetant un projectile, un cocktail Molotov ou une pierre comme les pavés balancés à Paris pendant la Révolution française (on pense à « La Liberté guidant le peuple » de Delacroix). Alors que l’homme est en noir et blanc, le bouquet est en couleur pour mieux le faire ressortir. Une manière de dire « propagez la paix, pas la guerre » qui fait sens au moment même où de nombreux conflits divisent le monde.

#3 La posture de l’homme

Love Is In The Air (Flower throwner) de Banksy, 2003, Jérusalem

« Rage, the Flower thrower » de Banksy, 2003, Jérusalem (détail)

La posture de l’homme ressemble à des images des manifestations notamment celles qui ont eu lieu sur les campus dans les années 60. Sauf que le manifestant est un pacifiste. Banksy a pour habitude de critiquer la société, le capitalisme et la guerre. Le fait que l’oeuvre se situe à Jérusalem est très symbolique ; Le lieu est occupé par les militaires et les armes. La silhouette réalisée au pochoir avec une bombe de peinture est à taille humaine pour mieux interroger celui qui passe du mur et se reconnaître en lui.

En écho sur KAZoART : « Black power » de Natty

Le street artiste Natty travaille également le pochoir sur des supports divers, pour exprimer aussi des messages fort de lutte pour la liberté et la paix. Comme dans cette oeuvre « Black Power » :

Black power, Peinture acrylique sur bois, Natty

Black power, Peinture acrylique sur bois, Natty

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !


Comments