Salvador Dalí : Génie artistique sans limite

Articles d'art

Art Général / Articles d'art 16 Views

Homme aux nombreux talents et aux multiples facettes, Salvador Dalí s’illustre comme un artiste moderne extrêmement populaire du XXème siècle. Rattaché à la mouvance surréaliste, il brille par une technique pluridisciplinaire et une personnalité souvent débordante d’imagination et parfois, un brin provocatrice. KAZoART rend hommage à un touche-à-tout obsessionnel, rigoureux et définitivement surprenant.

Dalí et Disney, l’étonnant duo

Extrait du court-métrage Destino

Extrait du court-métrage Destino (réalisé par Dominique Monféry, 2003)

À la fin des années 1930, le mouvement des surréalistes initié par André Breton écarte Dalí après des provocations à répétition. Les positions quelque peu ambigües de l’artiste à l’égard d’Hitler lui font défaut. Exilé aux États-Unis, Dalí croise un grand nom du cinéma : Walt Disney. Le producteur de dessins animés partage un nouveau projet avec l’artiste espagnol, celui d’un court-métrage d’animation intitulé Destino. C’est l’histoire d’amour entre une jeune femme et le temps qui passe. Pendant plusieurs mois, Dalí produit ainsi des croquis en quantité aux côtés d’un dessinateur de Disney, John Hench.

Toutefois le projet s’achève sur une triste note puisque les difficultés économiques d’après-guerre ont particulièrement sensibilisé la firme. La compagnie n’est plus en mesure de produire ce film d’animation. Or l’histoire ne s’arrête pas là ! En 2003, Destino parvient enfin à voir le jour, sous l’impulsion du réalisateur français Dominique Monféry, du neveu de Walt Disney, de John Hench et de plusieurs experts.

Créateur du logo Chupa Chups

L’artiste espagnol s’est illustré dans bien des domaines. En 1958, le Catalan Enric Bernat crée la marque de sucettes et confie à l’artiste la réalisation du logo. Une bonne marque ne peut ainsi vivre et évoluer sans logo ! Ce n’est pas pour rien qu’il fait appel à Dalí. En effet, tous les deux sont de proches amis. Et plus encore, ils sont d’origine espagnole.

Alors nul hasard dans le choix des couleurs ! Le jaune, le rouge, le blanc et le doré font évidemment écho au drapeau espagnol. Une gamme de tons chauds qui rappellent la convivialité et la chaleur émanant de l’Espagne. Depuis, le logo n’a subi que de légères modifications mais reste fidèle à la création de Dalí. Ainsi chaque jour, et peut-être sans le savoir, vous passez à côté de l’une de ses œuvres…

L’obsession d’un touche-à-tout

Portrait de Salvador Dali (Hôtel Meurice, Paris en 1972)

Portrait de Salvador Dali (Hôtel Meurice, Paris en 1972) / By Allan warren (Own work) [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0) or GFDL (https://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)], via Wikimedia Commons

L’art de Salvador Dalí ne connait pas de limite. L’artiste est aussi bien peintre, sculpteur, graveur, photographe que scénariste et écrivain. N’oublions pas ses créations de mode aux côtés d’Elsa Schiaperelli dans les années 1960. De leur collaboration naissent deux pièces phares : le chapeau-chaussure et la robe-homard. Quoi que l’on puisse penser de ses réalisations, elles témoignent de la virtuosité de l’artiste. Difficile de le catégoriser ! Son œuvre ne cesse de surprendre, de questionner et de dévoiler un champ des possibles infini.

Dans les années 1950, Salvador Dalí participe à What’s My Line ?, un jeu télévisé très réputé aux États-Unis. Chaque semaine, quatre questionneurs ont pour mission de découvrir la profession et l’identité d’un invité mystère. Ronald Reagan, Orson Welles, Franck Sinatra ou encore Elizabeth Taylor y ont participé. Le passage de l’artiste moustachu est quelque peu anecdotique. En bon invité qu’il est, il ne doit répondre que par oui ou par non. Or Dali approuve quasi systématiquement ! Rares sont les domaines qu’il n’a pas explorés. Cette pluridisciplinarité est finalement ce qui lui vaut d’être découvert. La dernière question n’est autre que « Avez-vous une moustache bien connue ? » La réponse est oui, évidemment.

En écho sur KAZoART – EVIAL

Sur KAZoART, l’artiste EVIAL rend hommage au maître du surréalisme avec l’œuvre Dalístic ride inna basquiat mood.

EVIAL, Dalístic ride inna basquiat mood (acrylique sur toile, 2016)

EVIAL, Dalístic ride inna basquiat mood (acrylique sur toile, 2016)

Inscrivez-vous à la newsletter KAZoART

Vous souhaitez recevoir régulièrement les nouveaux articles et les actus de KAZoART ? Inscrivez-vous à notre newsletter !


Comments